Comment on fait les tartelettes goskeuses

Prenez un cochon de trois ou quatre ans, liez-le à un pieu par les pattes de derrière. Placez à sa portée 5 livres de cassis, 3 livres de sucre, 2 petits pois, 18 châtaignes rôties, une bougie, et six bottes de navet; s'il les mange, fournissez-lui-en d'autres sans arrêt.

Procurez-vous ensuite de la crème, quelques tranches de fromage de Cheshire, quatre mains de papier ministre, et un paquet d'épingles noires. Du tout faites une pâte, et mettez-la à sécher sur un carré de drap beige imperméable.

Quand la pâte est absolument sèche, mais pas avant, commencez à battre violemment le cochon avec le manche d'un énorme balai. S'il hurle, battez-le outre.

Surveillez la pâte et battez le cochon alternativement pendant plusieurs jours, et assurez-vous qu'à la fin de cette période le tout commence bien à se transformer en tartelettes goskeuses.

Si la chose ne s'est pas encore produite à cet instant, c'est qu'elle ne se produira jamais. Dans ce cas, on peut relâcher le cochon, et l'opération toute entière peut être considérée comme close.


Edward Lear, in Le nonsense, R. Benayoun, 1977