Avec la hausse du prix de l’immobilier, certains se tournent vers la vente de leur bien pour s’installer dans des zones moins chères. Si vous avez mis votre maison en vente, trouvé un acheteur et accepté un prix d’achat. La vente de votre maison est presque une affaire conclue, mais il n’est pas encore temps de faire vos cartons de déménagement, vous devez d’abord faire inspecter la maison.

Dans une transaction immobilière typique, l’inspection de la maison a lieu entre la date de signature du contrat et la date de clôture finale. La plupart des acheteurs choisissent de se fier à la conclusion de l’inspection, ce qui signifie qu’ils peuvent se retirer de la vente si l’inspecteur trouve quelque chose qui ne leur plaît pas et que le vendeur n’est pas disposé à le réparer ou à baisser le prix d’achat. Si vous voulez que l’inspection se déroule bien, voici quelques conseils que vous devez suivre pour vous préparer à cette étape.

Libérez tous les passages de la maison

Le déplacement au sein de la maison est très important aux yeux des inspecteurs immobiliers. Veillez à ce que l’inspecteur ait un accès facile à toute la propriété. S’il ne peut pas accéder à une zone, il ne pourra pas l’inspecter, ce qui constitue un signal d’alarme pour les acheteurs. 

Débarrassez-vous de tout encombrement empêchant l’accès aux zones ou aux systèmes que l’inspecteur doit examiner, notamment les sous-sols, les greniers, les chaufferies et le dessous des éviers.

Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de vous débarrasser de tous les objets qui se situent sur son chemin. Si vous disposez d’une décoration extérieure comme une plaque de boîte aux lettres ou de bibelots de jardin, vous pouvez les garder en place vu qu’ils ne gênent pas le passage. Au contraire, une belle décoration extérieure joue en votre faveur en attirant les acheteurs et en augmentant leur attirance pour votre maison.

Dégagez l’extérieur

En plus de vérifier le fonctionnement intérieur de votre maison, l’inspecteur va également examiner l’extérieur, particulièrement le revêtement, les garnitures et le calfeutrage autour des fenêtres et des portes. Il est donc conseillé de laisser les zones autour de votre maison libres de toute végétation, de poubelles et d’objets entreposés afin que l’inspecteur puisse examiner les jointures sans encombre.

Vérifiez l’état de votre toiture

Quand avez-vous examiné pour la dernière fois le toit de votre maison ? Pour la plupart des vendeurs, le toit est le dernier endroit auquel ils pensent. Pourtant, c’est un élément clé de l’inspection de la maison, vous ne pouvez donc pas l’ignorer dans vos préparatifs. 

Pour le préparer à l’inspection, sortez une échelle et nettoyez la mousse et les débris des gouttières. Vérifiez aussi que les tuiles ne sont pas endommagées ou manquantes et assurez-vous que les tuyaux de descente soient bien positionnés. 

Quels que soient les problèmes que vous rencontrez sur le toit, vous voudrez y remédier avant l’inspection de la maison.

Préservez la propreté de la maison

Si vous voulez vendre rapidement votre maison, vous devez éviter de la salir avant la visite de l’inspecteur immobilier. Résistez à l’envie de laisser les choses s’accumuler après une visite d’acheteur et maintenez le même niveau de propreté pour l’inspecteur. 

Même si la propreté de votre maison ne joue pas un rôle dans la note finale de l’inspecteur, elle peut l’amener à soupçonner que d’autres parties de la propriété ne sont pas correctement entretenues.

Assurez une bonne luminosité

Une ampoule grillée suggère deux choses à l’inspecteur : soit l’ampoule elle-même est grillée, soit le câblage de l’appareil est défectueux. Dans ces deux cas, l’inspecteur devra soit perdre du temps à déterminer si un luminaire est inopérant, soit se contenter de noter qu’il y a un défaut possible sans chercher à en savoir plus. Vous pouvez éviter ces deux scénarios en vous assurant que toutes vos ampoules sont en état de marche.

Entretenez vos toilettes

 

Les toilettes qui coulent longtemps après avoir tiré la chasse est un problème courant qu’il est facile d’ignorer quand on vit avec tous les jours, mais ce n’est pas quelque chose que vous voulez faire découvrir à votre inspecteur immobilier. 

La réparation d’une toilette qui coule est simple et peu coûteuse que vous pouvez effectuer vous-même en faisant un simple tour à la quincaillerie. Bien qu’il s’agisse d’un petit détail, il reflète une perte d’eau importante sur le long terme, ce qui sera mentionné sur le compte rendu de l’inspecteur.